Ces dimanches où ça va bien

On le sent qui arrive. Il est là, tout près.
Il paraît même que cette année l’hiver va être rude, ma brave dame.
Mais le soleil fait de la résistance et nous donne cette belle envie « d’ y faire ». Faire de nos dimanches des dimanches où l’on se dit que finalement avec ce temps cette course, elle peut être agréable.

Au plus proches de nous, c’est à Saint-Pierre-en-Faucigny que Mériame BOUTTOU, Virginie BRACQUE et Sophie FERLET sont donc allées gambader sur le 10kms du Pays Rochois.
Si notre gazelle des montagnes, Mériame BOUTTOU, réalise un 46’21 et se classe 9ème SF, il a été impossible de départager Virginie BRACQUE et Sophie FERLET qui franchissent ensemble la ligne d’arrivée. Une course en tandem bouclée en 1.07.15, offrant ainsi à Sophie Ferlet la place de 31ème V1 et la 7ème V2 pour Virginie BRACQUE.

Serge PEYRELONG s’est quant à lui rendu dans le département voisin pour la troisième édition du GTL (Grand Trail du Lac du Bourget), un joli 34kms avec un dénivelé de 2050mD +.
Ce trail propose aussi le tour du lac complet avec 75kms  et 3600mD+

Interviewé en exclusivité, l’intéressé nous livre ses impressions.

« Je n’ai pas une grande expérience des trails de montagne et si dans celui-là, on ne monte qu’à 1500, on profite pleinement des montagnes.
La distance n’est « que » de 34kms, pourtant, à part à Saint Gervais, je n’ai pas vu de trail de cette distance aussi difficile.

On commence par 11km avec 750 de D+ avec une belle descente au milieu,  histoire de commencer à s’entamer un peu. Les 8 suivants sont les seuls un peu roulants avec 400 D+.
Après, on attaque, avec la montée de 900 D+ à la Dent du Chat et au Molard noir. Même la montée du Prarion à St Gervais est moins dure. Là, il y a des passages très raides sur un terrain de rochers et de racines et quelques câbles pour sécuriser.
Une fois en haut, après un peu de plat, c’est 1200 mètres de descente qui nous attendent sur à peu près 9 km. C’est bien sûr moins raide que la montée mais c’était très glissant.
Finalement, résultat pour moi, 6H59 dont la moitié pour les 14 derniers kilomètres. Content d’être arrivé, compte-tenu du peu de montagne que j’ai dans les jambes.  »

On prend l’avion et l’on retrouve notre Marathon Maniac, Céline DELATRECHE, non pas dans le port mais sur le stade Olympique d’Amsterdam où elle boucle la distance en 3h58, avant d’attaquer celui des Côtes du Rhône à Avignon dimanche prochain (le 23 octobre).

Petit récit d’un dimanche qui va bien pour nos coureurs…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s